Une virée à Bagnoles

Nous avons l’honneur et le privilège d’effectuer le compte rendu de la sortie automnale du club à Bagnoles de l’Orne en ce week-end de septembre de l’an 2010.Le groupe

Devant les nombreuses réactions envoyées par tous, nous n’avons pu résister au plaisir de vous associer au souvenir de cette charmante et inoubliable aventure…Que le week end était super, que l’organisation était trop, qu’on a bien mangé, bien dormi, bien couru, que mamie la canne manie bien la sienne, …….. ( Laurence).

 

 

Il était une fois, un club d’athlétisme de la région parisienne, très apprécié et reconnu (les preuves arrivent …) qui, fort de sa réputation et de son esprit d’aventure, s’inscrivit à une course de 10km100 en Normandie : les 18ème foulées des Andaises à Bagnoles de l’Orne en date du 25 Septembre 2010.

Et voici le convoi de 7 bagnoles (Euh, un peu facile…) en route vers Bagnoles de l’Orne. Sur le trajet, un supporter Charentais arrive à nous rejoindre sans aucune préméditation et tous arrivons à 11h45. Apéro et pique-nique festif où certains déploient le nécessaire du parfait randonneur (nappe, trousse de restauration haut de gamme et victuailles énergisantes). Les sous bois furent propices à notre restauration mais aussi aux discours très structurés de notre GO, organisation et stratégies à déployer pour le week-end. Une partie de l’équipe s’est distinguée en déjeunant à table au Village du cheval, lieu de ralliement.

Après d’âpres discussions, nous tergiversâmes pour le retrait des dossards au départ de la course, devant le Casino. Et alors là !!! Quel ne fut notre surprise de constater que la photo n’est plus nécessaire sur la licence !!!!.

Et la petite troupe est repartie pour se retrouver, au complet, au Village du cheval. Nos supers GO ont procédé à l’attribution des chambres du gite et oh ! Surprise ! Où oh ! Nostalgie ! nous nous sommes replongés dans de jolies colonies de vacances. Les grands enfants se sont retrouvés rajeunis (cf. rondes enfantines, la chandelle) mais pas de pipi dans le lavabo …

Et puis, l’objet de notre séjour, la course avec départ à 15h devant le célèbre Casino du Lac (construit par l’architecte Auguste Bluysen, ce bâtiment de décoration moderne basé sur l’utilisation de formes géométriques et de tons blancs, s’intègre parfaitement dans la verdure du paysage) . Tout le monde a son maillot du club et sur un parcours « légèrement vallonné » nous nous sommes élancés dans une foulée enthousiaste.

 

A travers la forêt des Andaines, la ville et le quartier «Belle époque», nous avons tous appréciés les encouragements de nos 10 supporters. L’entre-aide fut très appréciée dans les côtes (merci Didier) et nous permit de tous franchir la ligne d’arrivée après une grimpette de 1km100. 900…400….300m et ouf !!! avec 50m de dénivelé mais pour arriver dans un cadre enchanteur. Un seul petit hic, le parcours des 10 km, je n’aimerais jamais les côtes, c’est trop dur. (Cathy).

 

Avant la remise des prix au Château, une douche s’impose…Chacun a fait preuve d’humour et de patience, attendant son tour devant la salle de bain, brosse à dents en avant !

Tout le monde (ou presque !) est reparti en voiture au Château afin d’assister à la remise des prix. Et, oh bonheur ! Une coupe du CONSEIL REGIONAL nous a été remise (c’est vrai, c’est vrai…) après un discours de notre président et devant l’imposante représentativité du club (22 coureurs). En plus de la coupe, nous avons eu une denrée régionale toute en saveur et odeur, accompagnée d’une spécialité locale «le poiré». Et merci à petit Camembert qui est sous la voiture (J.Luc-Anne).

Nous étions comblés pour commencer notre longue soirée. Tout le monde, il était beau …mais un seul a conservé la cravate toute la soirée. Un petit «hic » le bracelet du Casino n’est pas toujours en harmonie avec les tenues.

Après un superbe repas, notre soirée s’est achevée, après un passage aux machines à sous. Hier, la machine à café m’a rendu mes deux euros en pièces de 10 centimes, cling, cling,cling… ça me disait quelque chose.(Pierre) au Lounge café où (comme pour tout) nous étions attendus et confortablement installés. A notre groupe, c’est associé, une charmante dame à 3 pattes «Mme la canne en feu a retenue aussi toute votre attention ». Juste une petite chose, arrêtez de critiquer mamie, j’ai son téléphone, j’espère la revoir très bientôt et vous la présenter (Thierry).

...Et vous avez des preuves en plus ! Après avoir assuré la fermeture à 2h du matin, un repos bien mérité s’imposait.

A 7h30, un décrassage s’avère nécessaire pour les fondus du marathon de la Rochelle. Et après un petit déjeuner très convivial, nous sommes partis prendre notre train personnel pour la visite de la ville. Et pour le p’tit train et son chauffeur… pas de mot (Patrick)

 

La bande de joyeux drilles laissera un souvenir impérissable aux habitants émerveillés de notre entrain avec la complicité de notre charmant chauffeur. Un petit aperçu du circuit :

« Bagnoles de l’Orne, située en région de Basse Normandie est célèbre en tant qu’unique station thermale de l’Ouest de la France …Ollé !!! …..Selon la légende locale, les origines de l’activité thermale dateraient du Moyen âge. Cette dernière raconte que le seigneur médiéval Hugues de Tessé sentant qu’il atteignait

la fin de sa vie, décida d’abandonner son cheval « Rapide » dans la forêt d’Andaine. Il fut stupéfié quand l’animal revint quelques heures plus tard, fort et totalement revitalisé. …Ollé !!! …..Son cheval emmena son maitre vers les eaux de Bagnoles et après avoir bu, il fut aussi rajeuni …..Hi,Hi,Hi … Selon un autre conte, un très vieux moine franciscain qui lui aussi avait pris les eaux de Bagnoles, retrouva une étonnante vigueur et viola les nonnettes du couvent..Oh la la !!! – il parait qu’il n’y avait que deux nonnes mais tout de même à qui se fier ????.

En fait, c’est surtout depuis le XIX è siècle que cette commune est réputée pour ces établissements thermaux (13 000 curistes par an auxquels s’ajouteront bientôt les licenciés du club de Savigny sur Orge).

Ensuite, direction le quartier « Belle époque » qui constitue un exemple bien préservé de lotissement résidentiel de la bourgeoisie française du début du XXe siècle…. ».

 

De nombreux visiteurs prestigieux qui y ont résidé : le Roi et la Reine de Roumanie, le Prince Carol, le Prince de Monténégro, Le Prince George de Grèce, Le Général de Nivelle, la Baronne de Rothschild……, et maintenant le club de Savigny après George Pompidou et Jacques Chirac… A l’arrivée nous avons bénéficié d’une merveilleuse démonstration de paso (c’était vraiment insolite et plaisant).

Toujours en super forme, nous sommes partis à la recherche « du violeur de nonnettes » au prieuré de St Ostaire. Nous nous sommes ressourcés avec la sérénité des lieux et la beauté du site.

Midi approchant, le convoi repart de plus belle pour déjeuner et de nouveau, tout est prévu et super organisé.

Le départ fut l’occasion pour certains d’être initiés aux bonnes manières Charentaises en attendant la poursuite de l’apprentissage à la Rochelle. C’est sur, cette année nous avons eu des vedettes, entre mami cane et mister RER, ainsi que notre nouveau gentleman Jean Paul (elle a d’la chance Arlette) bref, tout était réuni pour un week-end d’enfer entre copains et copines. (Tanik)

Ce ne fut que du BONHEUR !

 

Oui il faut reconnaitre que ce weekend en Normandie restera un super souvenir ! (Christophe)

Alors, c'est avec une grande impatience que j'attends septembre 2011 (Marie-Jo).

Nous sommes impatients de participer à la prochaine sortie « Et on continue avec le Marathon de La Rochelle pour beaucoup ! Vous préférez d

anser la veille ou après la course ? » (Roland)

 

Tannik et Roro c'était ... SUUUUUUUPER .... du début à la fin (Patrick)

 

 

SOUVENIR – SOUVENIR :Un site avec des photos où nous sommes tous aussi magnifiques les uns que les autres.
http://www.normandiecourseapied.com/photos/foulees-des-andaines-bagnoles-de-l-orne-2010/index.html

Arlette & Jean-Paul