Sortie club à Sauxillanges

 Trail de l'Amethyste

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Trail de l'amethyste

 

Dimanche 3 mai 2015 - 8h30 - Sauxillanges – petit village du Puy de Dôme – place du village.

Me voilà au départ d’un trail de 42 km. Comment ai-je pu me retrouver là, au milieu de collègues d’entraînement, eux ravis d’être ici ………… petit retour en arrière.

Juin 2014, trail du Mont-Blanc à Chamonix, je suis spectateur du marathon. Je vois passer les coureurs de Savigny dans des conditions dantesques et je crie « aux fous ». Mais ils vont finir par me convaincre de participer à leur prochain défi. Rapidement un choix se fait, la date et le lieu permettent la participation à différentes distances. La marche nordique est également de la partie. Christian E a gagné la première étape.

 

Le déplacement se profile, un plan d’entraînement est élaboré, tout se met en place et ce sont 52 personnes qui participeront à la sortie « club ».

La préparation se déroule dans une excellente ambiance et l’esprit « trail » est plutôt très sympathique. Je découvre le port du sac. Les séances me conviennent  parfaitement. Les longues sorties du dimanche permettent à certains de parfaire leurs connaissances de la faune ou l’élaboration d’une chape de béton, à d’autres l’utilisation du sextant. Le jour « J » approche, le trail dans le sud de l’Essonne prévu dans la préparation se passe plutôt bien pour tous, même si la difficulté de l’épreuve reste soft. Tout le monde est rassuré, la forme est là. Merci coach Christian.

Samedi 2 mai départ de Savigny en car. Pour ma part j’abandonne ma petite femme au stade et m’occupe du 3ème âge. Route sans encombre et silence déroutant dans la voiture. Les GO dans le car c’est une bonne idée. Merci encore Christian.

Retrouvailles et pique-nique sur le site du Volcan de Lemptégy.(Merci Laurence H pour le super gâteau).

Distractions faites pour oublier l’épreuve du lendemain. Pour l’un d’entre nous départ vers l’hôpital de Clermont-Ferrand.

Arrivée à l’hôtel, les dossards ont été récupérés et distribués (Merci Stéphane). Bières à la main nous avons supporté les rugbymen clermontois en vain. Le dîner qui a suivi a été très correct même si ce n’est pas le repas rêvé pour une veille de marathon. Quant à la nuit elle a été très agitée pour moi, la course ayant déjà commencée dans ma tête avant un coup de pétard qui n’aura pas lieu…. Bref …

 

Nous voilà enfin sur la place du village

C’est le moment du départ. Photos et sourires crispés. Autour de nous les Saviniens du semi-marathon et autres membres des clubs locaux comme le stade clermontois aux physiques impressionnants « rudes  au mal » mais cela ne doit pas rajouter de l’inquiétude sur la suite de la journée. Surtout que mes copains et copines d’entraînement paraissent détendus. Merci Sandrine pour tes encouragements.

« je me suis donné comme objectifs : ne pas se perdre – ne pas se blesser – partir plutôt vite (les 9 derniers kms étant donnés pour les plus difficiles) et faire pour que la course n’excède pas 4h15/4h30.

 

8h30 enfin le signal de départ, type rural sans pétard ni sifflet ni tambour ni trompette.

Sortie de ville direction le Goulag. Montée interminable en marchant pour arriver au 1er ravitaillement du 5è km « 35 minutes de course». A cette allure le repas d’après course va se transformer en dîner.

S’ensuit une succession de ravins, raidards, « re »ravins et « re »raidards plus ou moins longs entrecoupés de portions plus roulantes où on essaie de ressembler à un coureur. Pas facile mais paraît-il qu’un trail de 42 kms est BEAUCOUP PLUS FACILE qu’un marathon route….Quelque chose m’échappe……

Long passage sans ravito. Je fais quelques connaissances, un groupe de 3 coureurs d’un même club sont là en préparation d’un ultra trail. Leur consigne est « interdiction de marcher » …. ??? …. Un autre monde. Nous sommes ensemble à mi-course et ils franchiront la ligne d’arrivée 30 minutes avant moi.

 

 

 

 

A mi-parcours nouvelle problématique, arrivée progressive des crampes, puis de plus en plus insistantes.

Les périodes « marche » sont de plus en plus fréquentes et le parcours me parait de plus en plus compliqué.

Je pense à mes acolytes d’entraînement et principalement à nos 2 supers filles Sandrine et Christine.

 

Un passage à 45°  dans les feuilles en descente puis en montée fait que je remets en question le fait de ma présence sur ce trail………... Qu’il est loin le tour de piste bien plat et bien balayé.

Passage au 33ème km, 3h40 de course (il me semble) ravito, sécurité civile et bénévoles très attentionnés

Moi j’ai l’impression de courir depuis 2 jours….. 9km il reste 9Km paraît-il les plus exigeants.

Hormis le passage avec une corde !!! la fin de course ne me semble pas plus compliquée, peut-être moins simple !!! Des coureurs moins présomptueux que moi me doublent. Les crampes ont presque disparues et je commence enfin à entendre au loin le speaker. En contre-bas du village un super accueil m’est réservé par une grande partie des Saviniens. Un Grand Merci à Tous.

Je passe la ligne d’arrivée tant bien que mal et s’ensuit un bon moment de moins bien.

Je retrouve et apprécie l’accueil des marcheurs et coureurs des autres épreuves qui ont terminés depuis bien longtemps. Félicitations mutuelles.

J’aperçois Carlos, l’hospitalisé, tout sourire. Ça fait plaisir.

Arrivent Stéphane C et Tonio que j’essaie d’accueillir ?

Puis suivent Stéphane L, Pierre, Eric, Fred, Christophe, Christian et puis c’est l’arrivée de nos 2 super nanas inséparables Sandrine et Christine.

Tous me paraissent bien fatigués mais super contents d’avoir fini ce trail, reconnu pour être le plus difficile de tous ceux qu’ils ont courus. Ils n’en ont jamais assez ceux et celles-là.

Chacun essaie maintenant de reprendre une allure « humaine ». Après ravitaillement, douche, bière et aligot, les sourires réapparaissent.

 

……………………………………………………………..

 

Il y a maintenant 4 jours que j’ai franchi la ligne d’arrivée et si sur le moment je me suis promis que l’on me reprendrait plus à ce jeu, j’avoue qu’une 2ème expérience me tente déjà, même si ce genre de terrains de jeux ne m’emballe pas plus que ça.

Mais la convivialité, les potes et potesses d’entraînement sont trop sympas.

 

Un très grand merci à tous ceux qui ont montés le projet :

A ma petite Lolo pour la logistique

A Christian notre coach préféré pour le plan d’entraînement

A Stéphane L pour l’intendance et les conseils

 

MERCI A TOUS

 

A bientôt pour d’autres aventures.

Bientôt

SORTIE DIMANCHE

 

 

PROCHAINE SORTIE MARCHE NORDIQUE DIMANCHE 22 AVRIL 2018 A 10 H 00

 

RETROUVEZ MICHEL QUI VOUS ATTENDRA AU PARKING DERRIERE LA PISCINE POUR UN TOUR  DU LAC DE VIRY CHATILLON

 

ET BONNE MARCHE POUR LES 17 PARTICIPANTS POUR LES CHENES D 'ANTAN

 

 

Résultats

resultats 2018 SA91
resultats 2017 SA91